10 conseils, mais aussi des liens pour des test gratuits en ligne qui vous permettront de vérifier le niveau de vos connaissance et de préparer au mieux votre examen du JLPT.

  1. Organisez votre routine d’apprentissage
  2. Gardez du temps pour les révisions
  3. Renseignez-vous sur le programme du niveau que vous visez
  4. Remettez les points bloquants à plus tard
  5. Trouvez des tests en ligne
  6. Soyez honnête avec vous-même
  7. Ne misez pas tout sur une seule matière
  8. Apprenez avec une vraie méthode
  9. Il n’y a pas de programme officielle
  10. Voyez les points les plus difficiles avec un prof particulier

C’est quoi le JLPT ?

Le Japanese Language Proficiency Test, ou JLPT, est à la langue japonaise ce que le TOEIC ou le TOEFL sont à l’anglais, le plus connu des examens d’évaluation de langue pour les locuteurs non-natifs. Il se tient chaque année depuis 1984 au cours de deux sessions semestrielles, l’une au mois de juillet et l’autre au mois de décembre. Son organisation est placée sous l’égide du Ministère japonais de l’Éducation et de la Japan Educational Exchange and Services (JEES).

Le JLPT, c’est aussi un test international auquel il est possible de s’inscrire et de participer depuis de très nombreux pays, lors d’une session se tenant généralement au mois de décembre. Avec plus de 600 000 candidats en 2010, le test est auréolé d’une reconnaissance grandissante dans les administrations, les entreprises, les Écoles et Universités de tout l’Archipel. Ainsi, est-il devenu aujourd’hui un étalon fixant le niveau de maitrise de la langue qu’il est courant de retrouver ; dans les offres d’emploi ou les pré requis pour intégrer une formation diplômante.

download your resume sample

Conseils pour passer le test du JLPT avec succès

Vous apprenez le japonais et vous souhaitez prochainement passer un niveau du JLPT. Afin de vous mettre sûr de bons rails, nous vous proposons ici une liste de conseils qui, mis en place, pourraient être utiles à votre préparation.

Organisez votre routine d’apprentissage

Pour commencer, bloquez un moment dans votre semaine uniquement pour travailler votre japonais et tenez vous à cette promesse. La discipline est au coeur du succès. Découper le temps qu’il vous reste avant l’examen et répartissez les points de grammaires à voir, divisez le nombre de kanji à apprendre par le nombre de semaine d’apprentissage que vous vous êtes donné. Organisez vos cycles d’apprentissage vous permettra d’apprendre efficacement. Si vous bachotez à la dernière minute, votre apprentissage sera inutile et vous oublierez tout en quelques jours.

Gardez du temps pour les révisions

Si vous suivez le conseil donné plus haut, vous aurez bientôt mis en place un planning d’étude. À l’intérieur de celui-ci, pensez également à aménager des plages de révisions. Elle vous seront utiles pour consolider vos acquis et pour vous assurer que vous avancez sans oublier tout ce que vous avez déjà appris. Idéalement, essayez de terminer votre planning d’apprentissage avec un peu d’avance pour pouvoir dédier les derniers jours, voire les dernières semaines à vos révisions.

10 conseils pour préparer le test du JLPT

Renseignez-vous sur le programme du niveau du JLPT que vous visez

Avec quelques mots clé appropriés, vous devriez assez facilement trouver des listes, des cours et de la documentation sur les kanji, les points de grammaire et le vocabulaire à connaître avant de vous présenter au JLPT.

Attention, pensez à vérifier la fiabilité de votre source et gardez en tête que nulle liste n’est infaillible car il n’existe pas de liste officielle ! En effet, toutes les listes sont basées sur la récurrence des éléments lors des précédents tests. La possibilité de tomber sur un point non appris existe bel et bien.

Remettez les points bloquants à plus tard

Le temps qui vous sépare du jour du test passe très vite. Par conséquent, il ne sert a rien de passer deux semaines sur un point bloquant. Aussi, s’il est un élément de grammaire qui ne passe pas, un groupe de kanji que vous oubliez systématiquement, passer à autre chose. Continuer à apprendre et aller de l’avant.

Il ne s’agit pas de faire l’impasse sur certains points du programme, mais bien de remettre à plus tard les points les plus complexes afin de vous assurer l’apprentissage de tout ce qu’il vous est possible d’apprendre avant l’examen du JLPT. Une fois que vous aurez terminé votre programme, s’il vous en reste un peu, redonnez du temps aux éléments les plus complexes.


Téléchargez « Vivre au Japon »
Notre guide pour accompagner les étudiants dans leur installation au Japon

Trouvez des tests du JLPT en ligne

Il existe de nombreux sites disposant de ressources vous permettant de vous entraîner au test du JLPT. Le site officiel du JLPT par exemple possède des extraits vidéo, audio et un panel couvrant tous les types exercices que vous rencontrerez pendant le test du JLPT. JLPT Drills est un site internet vous permettra, lui aussi, de vous entraîner sur un grand nombre d’exercices couvrant un large spectre des connaissances requises en kanji, vocabulaire et grammaire. Le site est régulièrement mis à jour et devrait très prochainement vous proposer des extraits audios, mais aussi, de réviser les points de grammaire sur lesquels vous vous êtes trompé pendant les tests.

Soyez honnête avec vous-même

Ne brûlez pas les étapes ! Tenter des marches trop hautes pour vous ne mènera qu’à vous faire perdre du temps. Passez votre juste niveau, assurez vous d’avoir le niveau de connaissance requis avant de vous lancer. Passez le N5 est toujours plus constructif que de buter deux fois sur le N4 par excès de confiance.

Comme dit plus haut, il existe de nombreux sites et contenus en ligne qui vous permettront de tester votre niveau. Sorti de ces tests, listez les points que vous ne connaissez pas, cela vous donnera une idée du chemin à parcourir et du niveau qu’il est sage de tenter.

Ne misez pas tout sur une seule matière

Le jlpt s’obtient en atteignant une note minimale, globale, fixée pour chaque niveau. Ces notes seront par exemple de 80/180 pour le N5 ou encore de 100/180 pour le N1. Cependant, il est important de garder en tête que chacune des matières du JLPT (kanji, vocabulaire, grammaire et compréhension orale) possède aussi une note minimale à obtenir si vous souhaitez valider le test.

Il est donc primordial de ne pas faire d’impasse et de travailler l’ensemble des matières. On vous disait un peu plus haut de ne pas vous arrêter sur les points bloquants, mais si celui-ci est une matière entière… essayez quand même de faire un effort.

Apprenez avec une vraie méthode de japonais

Pour apprendre le japonais, beaucoup d’apprenant favorisent le butinage sur internet. Cette technique qui consiste en aller chercher de l’information, selon les besoins du moment est le plus sûr moyen de passer à côté d’éléments importants à votre apprentissage. De plus, la plupart des sites internet d’apprentissage du japonais sont tenus par des non natifs. Ceux-ci, bien que très motivés et généralement passionnés ne sont pas à l’abri de laisser passer quelques erreurs dans leurs cours et exemples.

A contrario, une méthode de japonais, quelle qu’elle soit, possède un programme clair avec un début et une fin. Elle forme un ensemble cohérent pensé pour assurer la progression des apprenants et assurant à ceux-ci de ne faire l’impasse sur aucun point important. C’est évidemment, le meilleur moyen d’apprendre le japonais et de se préparer pour le JLPT.

Il n’y a pas de programme officielle du JLPT

C’est l’un des points les plus importants dans votre préparation. Vous pouvez vous préparer en trouvant des listes, en suivant des méthodes et sans faire l’impasse sur aucune matière. Il n’en reste pas moins qu’il n’existe pas de liste officielle pour préparer le JLPT. Les listes que vous trouverez sur internet sont basées sur les contenus, les points de grammaires que l’on rencontre le plus souvent selon les niveaux, durant les tests du JLPT. Pour autant, ces listes ne sont en aucun cas fiable a 100% et vous pourrez toujours tomber sur des éléments qui étaient pourtant absents de ces fameuses listes.

Pour contourner ce problème, le plus simple est de continuer votre apprentissage au delà du niveau visé. Cela vous permettra de limiter les chances de tomber sur des points qui vous seraient inconnus.

Voyez les points les plus difficiles avec un prof particulier

Le dernier conseil est probablement le plus évident. Si vous rencontrez des problèmes, si certains points ne veulent vraiment pas rentrer, le mieux reste toujours de prendre quelques cours particuliers de japonais avec un professeur. Celui-ci saura s’adapter à votre niveau et vous permettra d’atteindre vos objectifs.

Il y a probablement des professeurs de japonais près de chez vous, si ce n’est pas le cas ou si vous préférez les cours en ligne, contactez-nous ! Si vous êtes en Europe, sachez que SNG dispose d’une école de japonais à Paris.

Pour ceux en Asie où dans le Pacifique notre école de japonais à Tokyo (GMT +9) est à votre disposition. Où que vous soyez, si vos disponibilités correspondent aux heures de bureau de Tokyo ou de Paris, vous pouvez profiter de nos cours de japonais en ligne. N’hésitez pas à nous contacter. Nos professeurs sont tous natifs et certifiés.

Il y a probablement des professeurs de japonais près de chez vous, si ce n’est pas le cas, ou si vous préférez les cours en ligne, contactez-nous !

Nous pouvons vous proposer les cours en ligne de SNG que ce soit depuis notre école de japonais située en Europe (Paris : GMT +1 l’hiver ou GMT +2 l’été) ou avec notre école de Tokyo (GMT +9) si vous préférez vous adapter aux horaires de bureau du Japon.

Tags: