Pour obtenir un Visa Travail Vacances pour le Japon(PVT) vous devez

  1. Avoir entre 18 et 30 ans à la date du dépôt de votre dossier
  2. Vous ne pouvez pas être accompagné d’un dépendant (époux, épouse, enfant)
  3. Vous devez posséder un passeport en cours de validité
  4. Vous devez posséder un billet retour ou démontrer que vous êtes en capacité de l’acheter
  5. Prouver que vous disposez des fonds nécessaires pour supporter votre voyage.
  6. Être en bonne santé
  7. Ne jamais avoir bénéficié d’un PVT au Japon auparavant

Document à remettre :

  1. Formulaire de demande de visa complété
  2. Photos d’identité récentes (format passeport)
  3. Un Curriculum vitæ
  4. L’itinéraire détaillé du séjour envisagé par le requérant
  5. Une lettre de motivation

Vous souhaitez venir au Japon mais, vous pensez que la durée de séjour autorisée aux étrangers est un peu courte pour pouvoir réellement en profiter ? Vous voulez avoir l’opportunité de vivre au Japon de voyager et de découvrir sa Culture à votre rythme ? Dans ces cas précis et selon certaines conditions, le Visa Vacances Travail pourrait bien être le visa le plus adapté à vos besoins de voyages et de découvertes.

Ce présent article traitera essentiellement des règles et conditions d’obtention du visa vacances travail au Japon. Si vous souhaitez travailler au Japon avec un PVT ou si vous souhaitez étudier le japonais au Japon avec le permis vacances travail nous vous suggérons de vous reporter à l’article en lien.

Le PVT. Un visa pour favoriser les échanges avec le Japon

PVT est l’acronyme de Programme vacances travail. On parle parfois également de lui sous son nom anglais de Working Holiday Visa ou de Working Holiday Programs. En France, on le retrouve souvent sous les noms de Visa Vacances Travail et de Permis Vacances Travail.

Qu’est-ce que le visa vacances travail (PVT) ?

Le PVT est le produit d’accords conclus entre le Japon et les pays partenaires. Il a pour objectif de renforcer les liens culturels avec l’Archipel et de faciliter la naissance de liens internationaux. Pour ses bénéficiaires, c’est un formidable moyen de voyager ; de découvrir le Japon sous un angle et un rythme que le tourisme traditionnel ne permet que rarement d’avoir. Faire des rencontres, travailler, apprendre le Japonais en immersion au Japon et avoir une vie ancrée dans le quotidien du pays sont autant de choses que le PVT peut vous permettre de réaliser. En somme, le PVT a pour objectif de faire naître des liens uniques entre la jeunesse des pays partenaires et le Japon. Des liens qui viendront influencer positivement les échanges et la compréhension entre les deux cultures tout au long de la vie de ses bénéficiaires.

Quels sont les pays pouvant bénéficier du PVT au Japon ?

Au Japon, le Permis Vacances Travail a débuté en 1980 par un accord signé avec l’Australie. Aujourd’hui, ce sont près de 10 000 visas travail vacances qui sont délivrés chaque année pour les jeunes ressortissants des 21 pays disposant d’accords avec le Japon.

Attention toutefois, certaines disparités peuvent exister quant au droit à l’accès au Visas Vacances Travail. Ainsi, si les jeunes provenant d’Australie, de Nouvelle-Zélande, d’Allemagne du Danemark, Portugal ou de Norvège peuvent se voir délivrer un nombre illimité de visa, certains pays, eux, disposent d’un nombre limité d’accès. C’est le cas du Royaume-Uni (1 000 visas), de l’Espagne (500 visas), de la France (1 500 visas), de l’Irlande (400 visas), de Taiwan (5 000 Visas), de Hong-Kong (1 500 visas), du Canada (6 500 visas), de la Corée du Sud (10 000 visas), de la Pologne (500 visas), de la Slovaquie (400 visas), de l’Autriche (200 visas), de la Hongrie (200 visas), de l’Argentine (200 visas), du Chili (200 visas), de l’Islande (30 visas), de la République Tchèque (400 visas) et de la Lituanie (100 visas).

Si vous êtes ressortissant d’un pays dont le nombre de Visa Vacances Travail pour le Japon est limité, pensez à vous organiser et anticipez votre demande.

permis vacances travail

Démarches pour obtenir un visa vacances travail au Japon

Pour obtenir un PVT, vous devez répondre à un certain nombre de critères exigés pour votre pays, dans le cadre des accords signés avec le Japon. Il est parfois compliqué de se repérer dans ces critères qui comprennent de nombreuses exceptions. Nous vous proposons ici une liste des règles communes à tous les pays, ainsi que celles dépendant de votre nationalité avec un focus plus particulier pour les ressortissants de France et du Canada, les deux seuls pays francophones pouvant bénéficier de ce dispositif à l’heure actuelle.

Obtenir un PVT. Les règles communes à tous les pays

Soyez très attentifs lors de la constitution de votre dossiers. Une pièce manquante peut mener celui-ci à ne pas être observé et vous obliger à la re-déposer ultérieurement, au risque de vous faire perdre une année supplémentaire. Nous vous conseillons donc de prendre cette démarche très au sérieux.

Voici les règles communes à respecter afin d’obtenir votre Visa Travail Vacances pour le Japon. Le demandeur ne peut être accompagné d’un dépendant ; ni époux, ni épouse, ni enfant ne seront autorisés à voyager avec lui. Votre passeport doit être en cours de validité. Vous devez posséder un billet retour ou démontrer que vous êtes en capacité de l’acheter. Vous devez également prouver que vous disposez des fonds nécessaires pour subvenir aux besoins de votre vie au Japon. Vous devez être en bonne santé et ne jamais avoir bénéficié d’un PVT au Japon auparavant. Il vous faudra également fournir le formulaire de demande complété et accompagné de photos d’identité récentes, un curriculum vitae, l’itinéraire détaillé, envisagé pour votre séjour et une lettre de motivation.
Pour plus de détails, il est conseillé de prendre contact avec l’ambassade du Japon de votre pays ou son consulat le plus proche de chez vous.

PVT au Japon. Les règles spécifiques à la France

La France fait partie de la liste des pays disposant d’accords avec le Japon. Pour espérer obtenir un PVT pour le Japon, les ressortissants de nationalité française devront avoir entre 18 et 30 ans au jour du dépôt de leur dossier. En cas d’acceptation de celui-ci, ils se verront délivrer un visa non renouvelable d’un an. Ils devront également se plier aux conditions communes à tous les pays (liste ci-dessus). Sachez enfin que le nombre de Visa Vacances Travail français pour le Japon est plafonné à 1500 par an. Les disponibilités sont généralement indiquées sur le site de l’ambassade de France mais pour être certain d’obtenir votre précieux sésame pensez à anticiper vos démarches.
– Liste des ambassade et consulats du Japon en France.

PVT au Japon. Les règles spécifiques au Canada

Les citoyens canadiens pourront également déposer un dossier entre leur 18 et 30 ans. Le Canada dispose pour sa part d’un plafond assez large de 6 500 visas par an. Le visa ainsi délivré permettra de demeurer 6 mois sur le sol japonais et sera renouvelable une fois. Les citoyens canadiens doivent également se plier à un certain nombre de règles communes que vous pouvez retrouver ci-dessous.
– Liste des ambassades et consulats du Japon au Canada.

Obtenir un PVT. Règles pour les autres pays

Si vous n’êtes ni canadien, ni français, voici quelques règles qui peuvent s’appliquer à votre candidature. Être un ressortissant d’un pays disposant d’accords avec le Japon n’est pas la seule condition à remplir pour obtenir un Visa Vacances Travail. Il vous faudra également répondre à certaines conditions d’octroi qui peuvent parfois varier selon les pays.

Jusqu’à quel âge peut-on faire un PVT pour le Japon ?

Les citoyens du Danemark, d’Allemagne, de Hong-Kong, d’Irlande, de Corée du sud, de Nouvelle-Zélande, de Norvège, de Slovaquie, de Pologne, du Portugal de Taiwan, de la République Tchèque, de la Lituanie et du Royaume-Uni devront avoir entre 18 et 30 ans le jour du dépôt du dossier. Pour les ressortissants provenant d’Australie, du Canada et de Corée du Sud : le candidat devra avoir entre 18 et 25 ans. Cette condition peut être soumise à dérogation par l’administration japonaise compétente. Les ressortissants islandais devront avoir entre 18 et 26 ans.

Quel est la durée d’un PVT au Japon ?

Les ressortissants du Danemark, d’Allemagne, d’Irlande, de Corée du Sud, de Norvège, de Pologne, du Portugal, de Slovaquie, de la République Tchèque, de la Lituanie et du Royaume-Uni, pourront se voir délivrer un visa d’un an sans possibilité d’extension de celui-ci. Les ressortissants d’Australie pourront pour leur part se voir délivrer un visa de 6 mois avec la possibilité de faire renouveler celui-ci jusqu’à deux fois, alors que ceux provenant de Nouvelle-Zélande, se verront délivrer un visa de 6 mois avec la possibilité de le renouveler une fois.

Bon à savoir

S’il est possible de travailler au Japon avec un PVT, l’accès à certains types d’emplois est toutefois formellement interdit aux détenteurs du Visa Vacances Travail. Sur le plan des études vous pouvez tout à fait profiter de votre séjour pour étudier le japonais au Japon. Reportez-vous à notre article : Travailler et étudier avec un PVT pour en savoir plus.

Sachez enfin que dans les 14 jours suivant votre arrivée sur le territoire japonais, les détenteurs de PVT doivent se déclarer comme visiteur étranger auprès de la mairie la plus proche de leur lieu de domiciliation. Pour finir, toute sortie du Japon durant la durée de validité de votre visa, sera considérée comme une sortie définitive et la fin de validité de votre PVT. Si vous envisagez de faire un voyage hors du Japon, vous devez impérativement effectuer une demande préalable de Re-entry permit.

Tags: